Home / Medias

Medias

Léonard Rekeraho Rwalinda

Parole de Mr. Léonard Rekeraho Rwalinda ! L’année 2019 qui touche à peine aux temps de ses péroraisons, me laisse un éventail majeur, malgré ma situation d’être du troisième âge,  de corroborer le grand débat engagé par La Galope Rwanda, débat qui prend pour corollaire l’intégration tous azimuts de notre très chère jeunesse rwandaise dans tous les programmes de développement de notre pays.

La Galope Rwanda m’a, de justesse octroyé cet éventail à bien d’égards : l’expérience rend sage. Celui qui vous parle a passé une décennie à former la  jeunesse rwandaise qui venait à peine d’émerger de l’innommable triste tragédie du génocide de 1994. Pour vous rendre un regain de témoignage  que celui que, de justesse, La Galope Rwanda s’est choisi, qu’il l’a accompli avec majestueuse préméditation.

Avec son viril véridique de tous les jours, son sobre sourire et  son charmant entrepreuriat, il est capable de vous prédire les chances de réussite de ce projet regroupant des jeunes de tous horizons de part son expérience passée dans différents coins du monde.

Nous vous avouons  chère jeunesse, je m’en vais vous dire ce que d’autres vous répéteront en ces termes : le grand Capital à préserver, c’est d’abord la santé. C’est par gain de cause que j’arpente mon introduction de la sorte car, ma présente expérience et même celle du passé sont pleine de solutions et situations de sauvegarde de la santé, qui vont des cas des urgences aux situations promotionnelles du domaine de la santé en passant par les étapes de prévention primaire sans négliger le curatif. Toutefois, mon domaine chéri est la Nutrition Humaine auquel j’aime associer si souvent la Diététique.

Trouvez donc dans cette distique, vous aussi chère jeunesse, un chemin tracé droit que nous, vos prédécesseurs, avons arpenté sans heurts et vous exhortons à plus de persévérance.

C’est par expérience rompue que j’assume l’exercice de la profession de nutritionniste diététicien : ma jeunesse s’en est imprégnée au décours d’une astreignante formation académique Congolaise des années 80, pour les promotions du premier cycle universitaire et qui seront couvertes par un acheminement des années 2008 pour le second cycle à l’Ecole de Santé Publique/UNR.

Chère jeune rwandaise, je suis plus que certain que certains d’entre vous qui voudront orienter leur domaine professionnel dans la filière de nutrition, nous sommes là pour vous aider à faire un bon choix. Pour d’autres qui voudront solliciter autrement le service de nutrition – nous sommes là pour vous une pépinière et un terroir excédentaire dans ce domaine car, à différentes dures épisodes de la vie nationale nous n’avons cessé d’apporter notre modeste contribution.

En 1994, sous ce qui se nommait Région sanitaire de Byumba, mon rôle était de coordonner les activités de nutrition sur un espace couvert par 4 Hôpitaux avec environ 40 Centres de santé. C’était le temps des grandes urgences manifestement occupés par les travaux des ONG. Peu après, CARITAS Rwanda m’a chargé de l’épauler dans un travail similaire pour assistance marquée auprès des réfugiés en plein rapatriement des pays limitrophes du Rwanda des années 1996/1997. Les années 2009-10 ont laissé quelque chose d’aussi mémorable sur l’immense chantier de la nutrition au Rwanda : la très célèbre visite du Président de la République dans le District de Kirehe, à l’Est du pays ou cette visite lui laisse entrevoir le pire des cas de malnutrition accueillis à l’hôpital de Kirehe et de faire ressortir des recommandations visant à éradiquer la malnutrition sous toutes ses formes sur toute l’étendue du pays. Pendant ces temps, j’assumais le rôle de nutritionniste Points focal du District de Gisagara et étais basé à l’hôpital de District de Kibilizi.

Présentement, j’acte en privé sous le parapluie de La Galope Rwanda mais avec prétention d’innover sous NutriDialog,Ltd que j’entends faire reconnaitre sous peu de temps mais toujours qui continuera de faire bon ménage avec La Galope Rwanda.